La nourriture chinoise

La nourriture chinoise est connue et réputée partout à travers le monde. Mais, avant de venir vivre en Chine pour les besoins de mon travail, je n’avais aucune idée de ce qu’est la vraie nourriture chinoise. Bien sûr, en France, j’ai eu l’occasion de manger dans différents restaurants chinois, mais ce que j’ai pu y manger n’a vraiment rien à voir avec ce que je peux manger ici. La nourriture chinoise, la vraie, celle de Chine est mille fois meilleure que celle des restaurants chinois en France.

Je vis à Wuhan, dans la province du Hubei. Ici, comme dans les autres provinces, il y a des spécialités et ça commence dès le petit déjeuner. Je vais essayer de vous faire une petite liste de ce que je mange et j’aime manger ici.

Alors on va directement attaquer par le petit déjeuner. Ici, c’est salé, et majoritairement à base de nouilles. A Wuhan, nous avons une spécialité 热干面. Si on traduit ça donne « nouilles sèches chaudes ». Et là, j’imagine votre regard perplexe à la lecture de cette traduction. En fait il s’agit de nouilles de blé agrémentées par une sauce au sésame. Un vrai régal! Et à un prix défiant toute concurrence. Dans le petit magasin à côté de chez moi faut compter 4 yuan pour le petit bol et 5 pour le grand. Je pense que quand je quitterai la Chine, ce genre de petit déjeuner me manquera…

Un de mes plats préférés c’est le 宫爆鸡丁, un plat à base de poulet, concombre, carotte, et cacahuètes, sans oublier le piment séché ( que je prends soin d’enlever à chaque fois avant de déguster mon plat, question de survie!) En terme de prix, faut compter une 20aine de yuan.

Ensuite, il y a 番茄炒鸡, un plat qui a l’air tout bête mais qui est vraiment délicieux. Il s’agit d’oeufs brouillés avec des morceaux de tomates. Et franchement avec le riz, base du repas chinois et servi quotidiennement à tous les repas, ça se marie plutôt pas mal.

Il y a aussi un poisson. Alors après quelques recherches, je l’ai trouvé sous la dénomination de poisson écureuil. Quel nom bizarre! Ce poisson est servi entier, il est, je dirais frit, mais son apparence ressemble plutôt à un hérisson qu’à un écureuil. Jugez par vous-mêmes! Comme c’est un gros plat faudra compter entre 60 et 80 yuan.

Vu que la Chine, c’est quand même le pays de la soupe et des nouilles, voici ma petite soupe de nouilles préférée. Dedans, des nouilles bien sûr ( en trois couleurs, jaune, blanc et gris), de la soupe (faite je pense avec une sorte de fumet de poisson), des tomates et des boulettes de viande. Parfois, ils rajoutent un petit peu de tofu et remplacent les tomates par du maïs quand ils sont à cours de tomates. Le nom chinois si jamais vous avez envie de tester : 五谷番茄肉丸粉. Et question prix, un petit 14 yuan le bol.

Les raviolis, les nem, les baoze sont des plats traditionnels, mais je vais vous parler des 汤包 (Tangbao). Ce sont des espèces de petits beignets de pâtes remplis de garniture (viande, légumes) et de soupe. On les déguste en les trempant dans du vinaigre, un délice! Mais aussi un exercice assez acrobatique pour arriver à les manger sans en mettre partout, sans perdre toute la soupe et sans se brûler. Mes préférés ce sont ceux à la viande et à la tomate. Comptez environ une 20aine de yuan pour un panier de 10 tangbao.

 Allez un petit dernier pour la route : 咖喱鸡肉石锅拌饭. Un plat à base de … riz, bien sûr. Avec du poulet au curry, quelques légumes, de la pomme de terre et un œuf.

J’espère que tout ceci vous aura donné l’eau à bouche et surtout l’envie de découvrir la vraie nourriture chinoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *